Bouddhisme

Le monastère de Rinpoché au Ladakh

Rinpoché a construit un grand monastère à Leh dans son pays natal. L’inauguration a eu lieu en juillet 2018. Afin de servir au mieux la population locale, la construction d’une clinique tibétaine, d’une bibliothèque s’impose. Enfin, afin de parachever le complexe, Rinpoché envisage d’ériger un stupa haut de 15 mètres dont le budget est estimé à 50 000 euros minimum.

Le monastère Detchen Tcheukor Ling est l’oeuvre du très Vénérable Drubpön Tharchin Rinpoché. Situé dans le quartier d’Agling à Leh, il était le plus petit monastère du Ladakh puisque sa superficie ne dépassait pas 12m2. Il était suffisant pour la dizaine de familles résidant dans ce quartier situé tout près du quartier tibétain et de l’aéroport.

Or, entre 2013 et 2014, la population d’Agling est passée de dix à cinq cents familles. En 2015, plus de huit cents familles y ont construit leur habitat. Le monastère étant devenu trop petit, les autochtones ont sollicité Rinpoché pour un agrandissement du temple. Grâce aux précieux donateurs, les travaux ont pu débuter, puis, en 2018, il est quasiment achevé et devient le plus grand temple de Leh avec une superficie de plus de 1.500 mètres carrés. L’inauguration eut lieu en juillet 2019 en présence de vingt-cinq mille personnes. A ce jour, le quartier d’Agling abrite 1400 familles sans compter le quartier tibétain qui accueille plus de 2000 familles. Des besoins de toute une population se font sentir et c’est tout ce quartier qu’il faut aménager. A l’heure actuelle, il est indispensable de construire :
– Un cabinet médical, une pharmacie tibétaine et une bibliothèque internationale.
– Un stupa de l’éveil de 15 mètres de haut dont le budget a été évalué à 50.000€ minimum. A ce jour, 3.000 € ont été dépensés pour les fondations. Sa Sainteté Chetsang Rinpoché a béni les lieux et posé la première pierre en juillet 2019.

Rinpoché souhaite ériger un stupa qui est un fabuleux projet pour le bien des êtres approuvé et apprécié par Sa Sainteté Gyalwang Drikungpa qui a béni le lieu et posé la première pierre en juillet 2019.

Les pratiquants qui circumambuleront en récitant des prières et mantras, sèmeront la paix et le bonheur. Ceux qui aideront à sa réalisation se verront accumuler de grands mérites.

Bouddha dit : « Apporter une motte de terre pour la construction d’un Stupa est davantage méritoire que d’offrir des océans d’offrandes. »

Dans les textes, il est dit que le stupa est le monument par excellence ! Bouddha dit : « Offrir une motte de terre pour l’édification d’un stupa est davantage méritoire que de faire des océans d’offrandes. » Lorsqu’il s’adresse au fils de brahmin Netso, dans le Sûtra “Jé Nampar Djépé Do”, le Bouddha énumère dix-huit bienfaits découlant de la construction d’un Stûpa dont :

• L’on sera érudit en les Cinq Sciences

• L’on sera pourvu d’une longue vie

• Tous nos souhaits seront réalisés

• Notre activité bénéfique et notre sagesse ne feront que croître

Dans les sutras, il est dit que le stupa est le monument par excellence ! Tout lieu où un stupa est construit, devient un puissant lieu de guérison et de mérites.

Bouddha dit : « Offrir une motte de terre pour l’édification d’un stupa est davantage méritoire que de faire des océans d’offrandes. »
Dans le soutra des nobles rayons de lumière inoxydables, il est expliqué : « Quiconque circumambule ou fait des offrandes à un stupa sera béni par les Tathagatas, passera à l’état d’éveil suprême en parcourant un chemin sans retour et purifiera tous ses obscurcissements karmiques. »

Le stupa béni les quatre éléments avec lesquels il entre en contact et en particulier la terre et l’air. Si l’ombre d’un stupa touche des oiseaux, des animaux ou qui que ce soit, ils ne renaîtront plus jamais dans les royaumes inférieurs. Dans le Soutra du lotus, il est écrit : « Construire, financer ou se porter volontaire pour construire un stupa, tout en pensant au Bouddha, atteindra l’illumination. »

Dans le Tantra de Manjushrimitra, il est dit que le simple fait de toucher un stupa procure des avantages incommensurables : « Quiconque touche un stupa développera une grande sagesse et une longue vie. S’il meurt, il renaîtra dans les royaumes supérieurs, dans un clan royal et n’ira jamais dans les royaumes inférieurs. »

Dans le Tantra du Guhyasmaja, il est écrit : « Un stupa est un palais où tous les Bouddhas résident. Les êtres qui n’ont pas le karma pour voir Bouddha ont besoin de ces objets sacrés du corps, de la parole et de l’esprit (statues, écritures, stupas) comme champ pour accumuler du mérite. Lorsque le Bouddha s’adresse au fils de brahmin Netso, dans le Sûtra “Jé Nampar Djépé Do”, le Bouddha énumère dix-huit bienfaits découlant de la construction d’un Stûpa (bénévoles, mécènes, donateurs, organisateurs…) :

• L’on sera érudit en les Cinq Sciences

• L’on sera pourvu d’une longue vie

• Tous nos souhaits seront réalisés

. on renaîtra dans une famille royale

. On obtiendra un corps parfait

. Notre discours sera envoûtant

. La simple vue de l’un sera une grande joie pour les autres

. On aura une personnalité attirante et pleine de charmes

. On deviendra un soutien et un exemple pour tous.

. On sera loué de toutes parts.

. On sera enclin aux sons et paroles du Dharma

. On n’aura plus aucune souffrance

. On obtiendra de grandes richesses

. Tous nos souhaits seront exaucés

. Notre activités bénéfique et notre sagesse croitront sans cesse.

. Notre corps sera aussi indestructible que le Dorjé

. On renaîtra dans les royaumes supérieurs des existences

• L’on obtiendra rapidement le parfait Éveil…

Bien que les stupas varient quelque peu selon la région et la culture, le symbolisme typique est décrit comme suit :

« La forme du stupa représente le Bouddha, couronné et assis en posture de méditation sur un trône de lion. Sa couronne est le sommet de la flèche; sa tête est le carré à la base de la flèche; son corps est en forme de vase ; ses jambes sont les quatre marches de la terrasse inférieure ; et la base est son trône.

Le Chorten en tibétain, en particulier, est profond dans son symbolisme, avec le :

• Trône du Bouddha (sur la base)

• Vase rempli de trésor (au sommet du trône)

• Harmika : La balustrade en pierre entourant la partie supérieure d’un stupa.

• Les 13 anneaux : 13 étapes vers l’illumination (anneaux qui sont des « parapluies »)

• Cœur et esprit représentés par la lune supérieure, symboles du soleil.

Cela représente également les cinq éléments :

• La base carrée est « l’élément terre »

• Le dôme représente un vase et « l’élément eau »

• La flèche conique représente le « feu »

• Le parasol de lotus supérieur et le croissant de lune représentent « l’air »

• Le soleil (point) représente la « sagesse ».

Il existe également différents « buts » pour les stupas. Les plus courants sont les «stupas votifs» construits dans le monde entier au profit des disciples – la circumambulation étant une pratique clé. Historiquement, il y a aussi :

• Stupa pour les reliques – reliques d’un bouddha, de ses disciples ou de grands yogis et maîtres

• Stupa d’objets : objets ayant appartenu au Bouddha ou aux étudiants

• Stupa commémoratif – beaucoup d’entre eux ont été construits par le roi Ashoka, honorant des événements de la vie du Bouddha

• Stupas symboliques – symbolisant les mandalas et les aspects de la théologie bouddhiste

• Stupas votifs — construits et bénis par des pratiques traditionnelles — formules spécifiques et formules de « remplissage ». par exemple remplir de mantras, de Tsa Tsa, de statues, etc.

Dans l’histoire et les temps modernes

Dans les temps anciens, l’empereur Ashoka était célèbre pour la construction de stupas et de monuments. Le grand empereur a construit des stupas pour aider à purifier les karmas négatifs des êtres.

Rinpoché dit : « Selon la tradition bouddhiste, nous construisons des stupas pour honorer les bouddhas, les Bodhissattvas ainsi que les grands maîtres qui sont décédés et que nous avons tant aimés. »

«Après que Bhagavan Bouddha soit entré dans le paranirvana, ses disciples Maha Ananda, Shariputra, Subhuti, etc. ont décidé de construire une structure pour les saintes reliques du Bhagavan, comme objet de prière, pour créer du mérite et comme rappel de ses précieux enseignements et de sa grande bonté.  

Les stupas sont également connus sous le nom de Caitanya, dagoba et chorten (en tibétain). Le grand roi bouddhiste Ashoka a construit un million de stupas en Inde en l’honneur des enseignements du Seigneur Bouddha et dans le but de purifier le karma malsain et d’accumuler du mérite pour les générations futures. Notre Stupa profitera à notre sangha et à notre communauté de plusieurs manières, notamment en créant la cause de la bonne santé, de l’harmonie, de la paix, de la prospérité et, en particulier, des réalisations accrues du Dharma. La construction de stupas est une tradition dans le bouddhisme Hinayana et Mahayana (en Inde, Birmanie, Ceylan, Thaïlande, Tibet, Mongolie, Chine, Indonésie et Japon). Il existe huit modèles différents de stupas pour commémorer la vie du Bouddha.

Les stupas sont construits pour abriter des reliques, souvent un minuscule fragment d’une relique sacrée. Ils sont également généralement remplis d’objets sacrés, tels que de nombreux mantras roulés, des tsa-tsa, des statues, des herbes et des objets bénis.

En particulier, le « trône » – qui est la base – est rempli de mantras et d’objets précieux, y compris des offrandes de bijoux, des textes sacrés et des symboles du Dharma. Seuls les objets nouveaux ou parfaits sont inclus, et tout est béni.

Le stupa que propose d’élever, le Vénérable Drubpön Tharchin Rinpoché à Leh au Ladakh, mesurera plus de 15 mètres de haut et nécessite un budget de 50.000 € minimum.

Les participants au projet seront convié à l’inauguration par Rinpoché !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :