bouddhime tibetain

Tarif étudiant, chômeur, handicapé

Le centre d’études et de pratique du bouddhisme permet l’accès aux cours de tibétain, de bouddhisme, aux chômeurs, handicapés, étudiants, en leur proposant un tarif réduit.
Nous contacter : drikung.kagyu.france@gmail.com

Publicités
bouddhime tibetain

Village natal de Rinpoché

Le très Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché est né dans le petit village de Skindiang au Ladakh. Il y a découvert un précieux terma de Padmasambhava qui est actuellement visible et qui correspond à l’empreinte du pied de Gourou Rinpoché dans la roche.

Le très Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché a fait construire 3 monastères dont le dernier se trouve dans son village natal.

La construction est presque achevée. Nous vous proposons, en même temps qu’une visite du Ladakh avec Rinpoché, d’assister à son inauguration avec nous l’été prochain en présence de Sa Sainteté Kyabgon Chetsang Rinpoché.

Vous êtes intéressé par ce séjour, contactez-nous : Drikung.kagyu.france@gmail.com

bouddhime tibetain

Cérémonie de prise de refuge

Aujourd’hui, plusieurs personnes entreront officiellement dans le bouddhisme grâce à la cérémonie de prise de refuge donnée par le très Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché.

Par ce biais, ils s’engageront, dans le but de libérer tous les êtres sensibles de la souffrance, à pratiquer, étudier et méditer jusqu’à l’Eveil ultime !

Ce moment est très auspicieux !

Sarwa Mangalam

bouddhime tibetain

Les bénéfices de la méditation

La méditation est pratiquée par tout le monde (hommes d’affaires, personnes déprimées dont le psy leur en a conseillé la pratique…), dans tous les milieux (dans les entreprises, dans les écoles, dans les hôpitaux, dans les chaumières…)

La méditation fut la pratique principale du Bouddha, il y a 2540 ans afin de trouver le remède aux souffrances du monde.

dlricardSa Sainteté Le Dalaï-Lama, Matthieu Ricard et bien d’autres ont travaillé avec les scientifiques afin de « prouver » que les effets de la méditation étaient à plusieurs points de vue, bénéfiques. Suite à des expériences menées, il a été démontré que les personnes pratiquant la méditation (les moines et pratiquants du bouddhisme) étaient largement moins sujettes au stress, à l’angoisse, aux peurs que les personnes ne la pratiquant pas. Les méditants ont tendance à développer moins de maladie et à vivre plus longtemps. Toujours d’un point de vue plus scientifique, il a été prouvé que la méditation modifiait durablement certaines zones de notre cerveau qui développent les émotions positives telles que la joie, le bonheur, l’enthousiasme et la maîtrise de soi.

img_4700-1Qu’on l’appelle « méditation de pleine conscience », ou « méditation transcendantale » ou « méditation de l’instant présent » ou « méditation de shiné ou de lagtong », cela correspond bien à la méditation telle que le Bouddha  l’a pratiquée il y a plus de 2500 ans. Il est aisé de trouver les techniques sur internet mais dans le bouddhisme du grand véhicule, il est bien précisé que cette activité doit se pratiquer, du moins au début, en présence d’un maître ayant lui-même, plusieurs heures de pratiques.

Le stress et la plupart des maladies de notre époque proviennent d’un mental trop agité, déconcentré et perdu à cause des trop longues heures passées à regarder notre téléphone, nos écrans. Pendant que nous laissons défiler les images et les mots sur nos écrans, notre cerveau n’est plus sous contrôle. Nous perdons l’habitude de réfléchir par nous-même et laissons entrer toutes sortes d’informations de façon inconsciente dans notre cerveau. C’est pourquoi, il est important de renouer avec cette pratique ancestrale, certes qui vient d’orient, mais qui a fait ses preuves.
Le non contrôle de nos pensées entraîne des troubles psychiatriques, psychiques  et psychologiques tels la déprime, le stress, le manque de confiance en soi. Lorsque le mental dysfonctionne, le corps se met à créer des maladies; les flux énergétiques se nouent, les maladies s’installent alors dans ces zones. 

La méditation permet de recentrer son esprit, de le pacifier. Elle permet de comprendre son fonctionnement afin de mieux l’appréhender et le maîtriser.

Il y a deux stades dans la méditation tibétaine, le premier est celui de « Shiné » (terme tibétain) ou de la « Pleine Conscience » qui permet de stabiliser, de pacifier l’esprit agité, puis, le second niveau est appelé « Lagtong » permet de demeurer dans sa véritable essence.

9E9F273F-F83A-45AF-A361-03CDBCCB2F66Nous avons vu que la méditation se pratiquait avec un maître déjà chevronné. Le très vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché, maître tibétain, ayant plus de 41.000 heures de méditation à son actif, nous apprend à sortir de ce tourbillon de pensées qui nous obstrue, nous empêche de trouver le sommeil, nous plonge parfois dans la déprime. Le Vénérable réside en France et il consacre la quasi totalité de son temps, à l’étude, la méditation, la prière et le yoga.

Il met à disposition son savoir en proposant des stages ou des séances régulières.
Transformer son esprit et sa vie par la méditation est possible. Si vous êtes intéressés par l’organisation de sessions régulières ou de stages guidés par Rinpoché , Faîtes parvenir un mail à meditationtibetaine@gmail.com

9BCCAD89-5B64-4968-8937-07ECFB06A4E9« Les pensées sont à l’esprit ce que les vagues sont à la mer. D’un esprit calme, sans pensées, peut émaner le véritable bonheur. D’un esprit agité et tumultueux, n’émanent que souffrances et angoisses. D’un esprit paisible et maîtrisé peut se révéler la Claire Lumière, la véritable Nature de l’individu. La méditation mène à cette précieuse purification de l’esprit, à la maîtrise des émotions perturbatrices et par là-même à la libération des souffrances. »          Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché

Le très Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché propose des sessions de méditation à la Grande Pagode d’Evry, Formulaire d’inscription à renvoyer

Il propose des sessions en individuel, le contacter par mail.

bouddhime tibetain

Étude du Précieux guide bouddhiste

Étude très détaillée du Précieux guide bouddhiste, écrit par le très Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché.

Tous les grands thèmes propres au bouddhisme du grand véhicule, le Vajrayana y sont étudiés en détail. L’étude de ce parfait ouvrage nous conduira à revoir de grands maîtres comme Shantidéva, Gampopa, Rinchen Pal, Padmasambhava, Patrul Rinpoché, Nagajurna…

La voie du Vajrayana est la plus rapide menant à l’Eveil Parfait et à l’extinction définitive de toutes les souffrances. Elle est également la seule.

Pour s’inscrire

Pour commander le guide

bouddhime tibetain

Le pèlerinage « dans les pas du Bouddha »

Le pèlerinage « dans les pas du bouddha »

guidé par le très Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché

img_4700-1rinpoche32Un peu avant la mort de Bouddha, ses disciples lui demandèrent : « comment fera-t-on lorsque vous ne serez plus là ? »

Le bouddha répondit : «Vous pourrez me rencontrer à quatre endroits. A Lumbini , mon lieu de naissance; à BodhGaya, le lieu où j’ai atteint l’éveil; à Sarnath, où j’ai enseigné pour la première fois et à Kushinagar, le lieu où je suis passé en PariNirvana. »

Il existe en tout, sept lieux importants retraçant la vie de Bouddha.

Il est né il y a 2540 ans avant Jésus-Christ à Lumbini, à la frontière Indo-Nepalaise,

Il pratiqua la méditation entre ses 29 ans et ses 35 ans, puis, atteint l’Eveil à Bodhgaya à l’âge de 35 ans.

D’après les textes sacrés, Bodhgaya est le lieu le plus important car à cet endroit même, les mille Bouddhas de notre ère y atteindront l’Eveil.

Il enseigna pour la première fois au parc aux gazelles à Sarnath, appelé également Bénarès.

À l’âge de 81 ans, il entra en PariNirvana à Kushinagar.

A Sarasvati, Il passa 25 ans de sa vie. Il y provoqua des miracles afin de renforcer la foi des autochtones, de déjouer les esprits malveillants.

A Rajgiri, Il enseigna sur la vacuité des phénomènes.

A  on y découvre les ruines de la Précieuse et excellente université qui accueillit les plus importants maîtres, tels que Gourou Rinpoché, Nagajurna, Shantidéva, Shantarakirti, Arya Déwa, Lobon Choklang, Lobon Chotak….

Les sept lieux sacrés correspondants aux sept étapes importantes dans la vie du Bouddha, ont été illutrés par la construction de huit stupas. Sept correspondent aux sept lieux et une correspond au moment où, après s’être rendu à Lhayul (Royaume des Dieux) auprès de sa mère, et lui avoir enseigné durant plusieurs mois le Dharma, il redescendit sur terre, à la demande du roi Gyalpo Sargyal.

Une bonne motivation est nécessaire dans un pèlerinage

De même qu’à partir de la souffrance, on souhaite accéder au bonheur, certains pèlerins retracent le parcours du Bouddha, soit suite à une maladie, dans le but de recouvrer la santé, soit dans le but de purifier les voiles karmiques du passé. Dans les deux cas, un pèlerinage est source de purification. La purification permet de se rapprocher de l’état sans souffrance, appelé Eveil. Les mérites accumulés durant le pèlerinage doivent, bien évidemment, être dédiés au bonheur de tous les êtres.

Les bénéfices d’un tel voyage sont tellement positifs que l’on s’y rend accompagné d’une joie intérieure et d’une grande dévotion envers le Maître. La foi et la dévotion seront développées à leur paroxysme. Un tel voyage ne sera pas considéré comme une excursion touristique. Nous n’avons pas eu la chance de rencontrer le Bouddha de son vivant, mais le pèlerinage nous permet de prendre contact avec lui, de sentir sa présence encore très empreinte.

Faire un tel pèlerinage est une réelle pratique pour un bouddhiste. De plus, il est possible d’y méditer, d’y faire des offrandes, d’y circumambuler, d’y réciter prières et mantras… De pratiquer les actes vertueux du corps, de la parole et de l’esprit.

Le très Vénérable Drubpon Tharchin Rinpoché, Centre Drikung Kagyu Rinchen Pal, Villabé, septembre 2018

INFOS ET INSCRIPTIONS